Cohabitation du furet

Sommaire

Adopter un furet, c'est souvent l'intégrer dans une maison où vivent déjà un ou plusieurs animaux domestiques, comme un chien ou un chat. L'achat de plusieurs furets est fréquent, pour la reproduction, ou pour ne pas qu'ils s'ennuient. La cohabitation du furet n'est pas toujours évidente, et nécessite, quand elle est possible, des présentations en bonne et due forme.

Cohabitation entre furets

La cohabitation entre furets est évidemment possible dans une même maison ou un même appartement, mais comme pour tous les autres animaux, il faut toujours une période d'adaptation.

Lorsque l'on intègre un furet dans une cage où vit déjà un furet, ou plus, chacun d'entre eux doit en effet trouver sa place dans le groupe pour pouvoir cohabiter sans problème :

  • les dominants veulent donc être respectés et commander la « meute » ;
  • les jeunes furets acceptent plus facilement un autre furet ;
  • le furet âgé a déjà ses habitudes et n'aime pas trop être dérangé.

Faire cohabiter plusieurs furets

Le furet a le sens de la hiérarchie et donc du territoire. Pour faire cohabiter le furet avec les autres animaux de la famille, il est judicieux de les mettre en contact dès leur plus jeune âge, et de le faire progressivement, en leur permettant de se « rencontrer » avant la cohabitation proprement dite.

Rencontre en terrain neutre

Un terrain neutre est la meilleure solution pour faire connaissance, car vous n'imposez pas tout de suite un intrus dans la cage de votre furet déjà en place. Les furets font donc connaissance dans un lieu où chacun n'a jamais eu accès :

  • Gardez-les attachés avec une laisse pour éviter un contact trop brutal : ils vont se renifler pour apprendre à se connaître. Si tout se passe bien, il est possible de les libérer.
  • Surveillez les réactions de chaque animal : certains vont jouer, surtout s'ils sont jeunes ; d'autres risquent d'être plus agressifs pour montrer leur dominance. C'est pour cela que les rencontres des furets doivent être progressives.
  • Avant d'intégrer totalement un furet dans une cage déjà habitée par un ou plusieurs congénères, il est judicieux de l'installer dans une cage mitoyenne de l'autre. Vous serez déjà beaucoup plus tranquille quand vous ne pourrez plus les surveiller ou durant vos périodes d'absence. Les furets vont prendre le temps de se découvrir, de se flairer et de s'habituer les uns aux autres.

À noter : vous pouvez aussi échanger les jouets ou les linges ou chiffons de lit pour mélanger leurs odeurs.

Exemples de cohabitation entre furets

Avant de mettre tout ce petit monde dans la même cage, il est indispensable que les furets s'entendent bien et que le nouveau soit bien accepté afin d'éviter tout problème. Voici quelques exemples de cohabitation :

  • Deux furettes :
    • Si elles ont le même âge, tout devrait bien se passer.
    • Si c'est une jeune pleine de vitalité avec une plus âgée, l'entente risque d'être plus compliquée.
  • Une furette et un furet mâle :
    • La cohabitation est normalement idéale.
    • Si les deux sont stérilisés, vous pourrez dormir sur vos deux oreilles.
    • Dans le cas contraire, et en période de chaleur ou de rut, ils seront beaucoup plus bruyants. Il faudra envisager de les séparer pour éviter que la famille ne s'agrandisse.
  • Deux furets mâles :
    • S'ils ne sont pas castrés, la cohabitation va s'avérer très difficile entre deux mâles dominants. Ils peuvent se battre très violemment, jusqu'à tuer l'autre.
    • Si les deux furets sont castrés, l'entente peut s'avérer cordiale.

Le furet et les autres animaux

Le furet peut très bien s'entendre avec un ou plusieurs furets, mais aussi avec un chien ou un chat. En revanche, avec les rongeurs, les oiseaux et les poissons, le furet est un véritable prédateur, la cohabitation s'avère donc impossible.

Cohabitation du furet et du chien

Comme pour la cohabitation entre deux furets, les présentations doivent se faire dans un terrain neutre. Il est préférable que les deux animaux soient jeunes pour bien s'entendre car ils vont être élevés ensemble.

Cependant, soyez toujours vigilant en période de jeux. Le furet peut très vite s'exciter et mordre brutalement les oreilles et la queue de son comparse. Ce dernier peut rétorquer en mordant méchamment. Si c'est un gros chien, attention que celui-ci ne prenne pas le furet pour son prochain « casse-croûte ». En résumé, tout dépend du caractère du furet et du chien (et de la taille de celui-ci !).

Cohabitation du furet et du chat

Ce type de cohabitation est fréquent, et se passe généralement bien. Cependant, il faut là aussi prendre quelques précautions :

  • Pour que votre furet et votre chat fassent connaissance, vous opterez là aussi pour un terrain neutre, de manière à ce qu'ils puissent s'approcher sans trop de difficultés.
  • N'oubliez pas cependant que le chat a des griffes, et qu'il saura s'en servir s'il ressent un danger ou de la peur. Soyez donc très prudent lors des présentations, et surtout soyez patient, laissez-leur le temps de s'habituer l'un à l'autre.

Cohabitation avec les rongeurs

Quand il n'est pas domestiqué, le furet est un prédateur qui dévore ses proies : des oiseaux, de petits rongeurs, des lapins, des grenouilles... La cohabitation s'avère donc impossible. En présence l'un de l'autre :

  • Les petits rongeurs seraient véritablement paniqués en découvrant le furet. Sentant le danger, ils resteraient complètement prostrés dans une cachette.
  • Le furet serait très vite excité de découvrir de nouvelles proies, comme dans son milieu naturel.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son furet

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider